Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Horaires

8 avenue Paul Gauguin
33138 Lanton
(près d’Intermarché Lanton)

06 43 51 95 84 

Ouvert Vendredi et Samedi
de 17h30 à 01h


Premier jeudi de chaque mois 18h-20h :

"Pot" des Bénévoles, (anciens, nouveaux, futurs ...).

Moment d'échange et de rencontre ouvert à tous


Entrée libre 

 

Pour recevoir le programme :

Petite Ardoise

Amis musiciens, pour jouer chez nous, n'hésitez pas à nous contacter.

Présentation

flashMobile

Flasher pour nous voir

sur votre mobile

 

7 mars 2014 5 07 /03 /mars /2014 11:33

Tonifiant « jazz du monde » ou plutôt jazz de « ses mondes », telle pourrait être 01

qualifiée la musique du « Philippe Bayle trio ». Mondes, monts et démons de jazz échappés d’Océan indien, du Brésil, d’Afrique, d’Amérique du nord, d’Europe centrale et de l’ouest, mondes nourris de musiques populaires et savantes, entre thèmes écrits et improvisations libres, de compositions personnelles en reprises inspirées de morceaux inédits, voilà bien la « pâte sonore » qui a permis à Philippe Bayle (et à ses musiciens) de tracer sa propre voie. Calquant ses rythmes, ses ballades, sur ceux des peuples qui, aux quatre coins de la planète, ont été modelés par l’âpre histoire des esclaves noirs, coulant ses pas et cadences dans ceux d’arpenteurs éclairés, rêveurs impénitents de Nature (Théodore Monod), le trio nous convie au « lâcher prise » et à effectuer, en sa compagnie, de superbes vagabondages musicaux. Ces 3 musiciens là — Philippe Bayle, Iazid Ketfi, Didier Ottaviani — ont du bagage et du métier. On les sent rompus et aguerris à bien des répertoires et à toutes sortes d’expériences artistiques. Amitié, complicité, respect mutuel scellent des valeurs qui font la richesse humaine et musicale du groupe, et cela s’entend, dans le bel équilibre sonore qu’ils atteignent dans ce CD, comme d’ailleurs à chacun de leurs concerts. http://www.ymagroup.com/index.php?option=com_content&view=article&id=4&Itemid=61

Partager cet article

Repost 0
Publié par Café le Baryton - dans Jazz
commenter cet article

commentaires